Qui suis-je ?

Un proverbe zen dit que « rien ne sert de tirer sur un brin d’herbe, il pousse tout seul ». Etre-là, “œuvrer à la présence”, être curieuse de ce qui se tisse dans la rencontre devient la priorité dans ma posture de thérapeute.

Quand le processus de croissance a été empêché, qu’il a été nécessaire, à un moment de sa vie de renoncer à une part de soi, l’intelligence qui nous habite tous, cette volonté de puissance, comme la nomme Nietzsche, frappe à nouveau à la porte, tente de pousser les murs,  les remparts, ou les armures dont nous nous sommes revêtus. Si nous choisissons d’y être attentifs, de lui donner une place, il arrive qu’un espace de parole et d’écoute s’avère indispensable pour contenir cette vitalité renaissante.

J’ai commencé à travailler dans le champ de la psychothérapie il y a 11 ans après un travail thérapeutique approfondi et régulier et 6 années de formation en parallèle de mon activité professionnelle dans le commerce.

Parfois, certains événements de la vie nous remettent profondément en mouvement, font naître en nous un désir plus intense de savoir (la libido sciendi), nous invitent à poser un regard neuf sur le monde qui nous entoure et déclenchent un questionnement existentiel fondamental qui remet en question des pans de notre existence et de notre manière d’être en relation.

Dans cette quête de sens,  j’ai commencé à chercher des outils, à pratiquer le yoga, la sophrologie, des méthodes de développement personnel et de connaissance de soi, comme la méthode Tomatis ( programme de stimulation neurosensorielle par un traitement spécial de la musique et de la voix et qui améliore significativement les facultés motrices, émotionnelles et cognitives), la méthode Souffle et Voix de Serge  Wilfart ( libération de la voix  grâce au souffle), la  respiration holotropique avec l’IRETT.

En parallèle, une rencontre avec Jacques Salomé m’ouvre à l’importance de mettre des mots sur les maux et à la puissance du travail en groupe, et je décide d’engager un travail de psychothérapie.

Riche de toutes ces expériences, j’amorçais une lente et solide reconversion qui m’amène à être aujourd’hui gestalt-thérapeute certifiée et à accompagner depuis 2010 d’autres personnes sur ce chemin imprévisible. Le travail intérieur passionné et insatiable qui s’est engagé à cette époque ne s’est jamais arrêté. Il a profondément modifié  mes relations aux autres et mon rapport au monde. J’ai pu transformer une sensibilité fonctionnelle et encombrante en compétences : un savoir-être et savoir-faire qui me permettent de soutenir le processus de croissance singulier de chaque personne que j’accompagne.

Mon parcours de formation :

Dans un premier temps, je me suis formée à l’écoute active dans le cadre d’une association qui accompagne les personnes endeuillées, puis j’ai suivi un cursus de 6 années de formation de gestalt-thérapeute et j’ai obtenu :

  • une certification en deux ans à l’Ecole Parisienne de Gestalt-thérapie,
  • une certification en cinq ans à l’Institut Grefor (Gestalt Recherche et Formation) à Grenoble.

J’ai coanimé pendant 3 ans un groupe de “Gestalt-thérapie et Souffle et voix” avec des personnes en recherche d’emploi  dans le cadre du PLIE (Plan Local d’Insertion et d’Emploi).

Je suis thérapeute du couple, formée à l’école du couple : École du couple – Mon patient c’est le couple (ecoleducouple.com)

En parallèle de mon activité de gestalt thérapeute, je suis responsable administrative et co-gérante de l’Institut Grefor à Grenoble.

Je suis également membre du CEG-t et engagé par le code de déontologie de cette organisation professionnelle : http://www.cegt.org/code-de-deontologie

Le CEG-t reconnaît la professionnalité de ses membres sur la base des 5 critères partagés dans le champ de la psychothérapie relationnelle :

– Psychothérapie personnelle approfondie,
– Formation longue à la pratique de la gestalt-thérapie,
– Supervision continue de la pratique professionnelle,
– Adhésion à une organisation professionnelle engageant déontologiquement ses membres,
– Reconnaissance de pairs par une organisation professionnelle distincte de l’école de formation. »